L'artisanat, avenir de l'entreprise

Dans cette France déboussolée, ressemblant à un navire sans capitaine, dont l’écran de contrôle affiche des messages plus alarmiste les uns que les autres, tels celui-ci : Les mises en chantier passent sous la barre des 90 000 unités, publié dans l'indispensable Business Immo, pour ce qui est de notre métier, il est bon de lire quelques nouvelles, quelques analyses pertinentes et encourageantes, de savoir finalement que nous autres PME, ne sommes pas tout à fait seules et dans un combat si vain, si éloigné des préoccupations médiatiques qu’il est désolant, démoralisant d’y penser. Ainsi est l’article "La voie artisanale de l'entrepreneuriat est notre futur souhaitable" des Echos de sous la plume de l’excellent Matthieu Langeard.

A méditer donc... avec espoir.

logo-sansouci.jpg

conjoncture crise financier

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. bernardhuet@wanadoo.fr (site web) 27/03/2013

Eh oui ! Il reste encore quelques artisans — ou entrepreneurs, c'est la même chose, question d'échelle —. C'est à dire des hommes — ou des femmes, ça aussi c'est la même chose — qui ont échappé à l'œuvre de déresponsabilisation menée depuis 40 ans par l'Éducation (?) Nationale, par une certaine presse, par la télé… Un sur cent, peut-être ? Les autres veulent jouir de leur dû, sur une planète propre, sans rien donner. Ce sont ces quelques-uns là qui sauveront la France. Mais, un conseil : qu'ils fuient comme la peste les banques, elles tiennent le poignard qui donnera le dernier coup dans le dos ; et qu'ils ne confient jamais leur entreprise à un personnel qu'ils ne pourraient pas contrôler personnellement, chacun et quotidiennement. Qu'ils restent artisans, donc.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site