Une synthèse de la fiscalité immobilière

balance-20euro-maison.jpgLa fiscalité française et notamment celle de l’immobilier, est une matière malheureusement absconse. C’est, pour le profane, un fouillis inintelligible et rebutant.

Comme en d’autres « sciences », les « géniteurs » en sont sans doute pour beaucoup, coupables. Il n’est en effet pas rare que les sachant protègent naïvement leur savoir en le rendant opaque. Ainsi, en fiscalité immobilière, hors la consultation couteuse de spécialistes, il n’est point de salut pour comprendre un sujet pourtant très populaire puisque touchant chacun à différentes périodes de sa vie.

Cette obscurité est aussi particulièrement dommage car elle constitue un frein au développement économique. Nombre d’investisseurs particuliers se révèleraient sans doute, dans un contexte fiscal plus intelligible. Consécutivement les investissements et les créations de valeur et d’emploi se développeraient. Il est vrai que le temps politique actuel n’est pas à la mode du développement de la qualité d’investisseur chez les particuliers.

Ajoutons que la fluctuation incessante de la loi fiscale française, au gré des alternances politiques et donc des gadgets électoraux, ne favorise pas non plus la sérénité d’esprit que requiert toute démarche d’investissement immobilier. Nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire, dans H3i-Blog et notament ici.

Pour les courageux qui ne souhaitent pas se laisser enfermer dans le brouillard, brimant leur initiative d’entrepreneurs en herbe, il existe de nombreux et très complets ouvrages. Il faut certes se mettre à jour régulièrement des changements. En outre et sous la plume de Laurence BOCCARA pour LES ECHOS, on lira ce jour une très intéressante synthèse : Immobilier : tout savoir sur la fiscalité.

Définitions juridique investissement financier

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site